Le Trou du Diable L’Impératrice

NoireImperial StoutQuébecPremiumMicro-brasserieNon-filtréeVegan
9 % vol | Bouteille verre 75 cl | Prix constaté : 27,20€/L | Cave à bière ou site spécialisé
Publié le 25/08/2017, par Mathieu

“Tous les souverains, régents, monarques, tsars et empereurs dans l’âme sauront s’abreuver de ce riche nectar.” C’est sur ces pompeuses lignes semblant sortir d’un épisode de Secrets d’Histoire que nous est introduit l’Impératrice. J’ignore si il s’agit là de l’oeuvre d’un consultant en marketing défoncé à la coke, ou d’un Stéphane Bern écrivant à une main, mais je n’apprécie guère que la bière que je m’apprête à consommer se fasse l’écho d’un élitisme de sang-bleu rétrograde et anti-prolétarien. Ça et le bullshit marketing.


En voyant ça j’ai su que je devais me préparer. Je me suis laissé pousser la barbe et ai affûté mon plus beau couteau. J’ai aussi bien pris soin de le placer entre mes dents, pour un maximum de bolchevisme. Mais avant de me lancer dans un remake zytholo-communiste de la Révolution de Février, prenons un instant pour nous pencher sur la généalogie de notre prétendante au peloton d’exécution.


L’Impératrice est une imperial stout – oh ben ça alors – vieillie en fût de bourbon américain et brassée par la micro-brasserie québécoise Le Trou du Diable. Son nom, qui ne fait pas référence à l’anus de Donald Trump, provient du folklore local et évoque une formation géologique aux pieds des chutes d’eau de Shawinigan, petite ville de Mauricie. Une ville qui d’ailleurs, de la municipalité aux banques, a longtemps poussé les créateurs de la brasserie à s’installer ailleurs. Un comble quand on sait maintenant que l’établissement des cinq acolytes, qui fait également restaurant, est devenu le fleuron touristique et gastronomique de la région. Née en 2005, la brasserie est devenue l’une des plus réputées du Québec pour ses bières de spécialité, et ce même en France. Mais revenons à notre patricienne maltée.


Si le baratin de l’étiquette peut très vite faire lever les yeux au ciel, elle n’est cependant pas si loin de la vérité. Il vaut mieux en effet être issu de l’aristocratie ou au minimum d’extraction bourgeoise pour pouvoir s’offrir une bouteille du précieux liquide. A plus de 20 euros la bouteille, on est loin de la boisson populaire venant rafraîchir le gosier du prolo après une dure journée de labeur. “Une bière à vingt euros mais enfin c’est idiot, ils mettent quoi dedans ?” me rétorquerez-vous mentalement à la lecture de ces lignes, pensant que j’ai perdu la raison. Dans ce cas accrochez-vous à vos chaussettes car l’ingrédient miracle de cette bière, c’est simplement du savoir-faire.


L’Impératrice revêt une robe noire comme l’âme d’un libéral et est surmontée d’un chapeau de mousse couleur café, persistante et onctueuse. Le nez est très puissant, avec des notes profondes de café, de vanille et de chocolat. Si au parfum cette imperial stout s’annonce pleine de promesses, la suite ne déçoit pas. L’attaque, d’abord effervescente, devient vite très onctueuse, avec un corps épais et moelleux. La carbonatation est surprenante pour une stout. Le café, le chocolat et la vanille sont toujours bien présents, sublimés par la discrète touche d’alcool qui vient réchauffer le tout. La texture est huileuse, presque liquoreuse. La fin de bouche, fantastique, persiste longuement avec un alcool qui vient porter les saveurs jusqu’à la fin.


J’espère que je ne suis pas en train de me chrysalider la face et de me changer en Lorant Deutsch mais, pour une seule et unique fois, je veux bien m’incliner devant une monarque.




Verdict

On pourra reprocher à l’Impératrice un prix élevé et une étiquette idiote, mais ces défauts seront bien vite pardonnés tant elle se donne les moyens de ses ambitions. C’est une bière de fort belle facture qui doit s'apprécier comme tel. On la réservera aux grandes occasions où elle remplacera avantageusement un champagne ou un crémant de tarif équivalent.

notre note
4.8
/5
Top Beer
votre note*
4.6
/5
* Note moyenne sur 5
avis visiteurs.

Cet article a été rendu possible grâce au don de Jean-Eusebe. Merci !

Vous connaissez cette bière ? Notez-la avec nous !

1 chope2 chopes3 chopes4 chopes5 chopes


Envie de réagir ? N'hésitez pas à laisser un petit commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MissGluglu

Certes elle est très chère, mais elle restera une référence pour moi comme la meilleure bière que j’ai jamais bue
Et je vous remercie pour ça Jean-Eusèbe et toi 😉

Gael

Elle est à un poil plus que 12 dollars canadiens + 15% de taxe à la boutique (le hasard a fait que c’est celle que j’ai pris quand j’y suis passé au gré de mes vacances il y a 2 semaines ^^), c’est à dire dans la moyenne des bières de microbrasseries québécoise en format 75cl. En euros et en arrondissant à 13 dollars, ça fait seulement 9€, ce qui est plus que correct. Le prix excessif est dû à la magie de l’importation et des marges de chaque intervenant.

Bref, je chipote et j’en profite pour dire que la qualité des textes du site est tip-top. Bonne continuation ! 🙂

non

« Son nom, qui ne fait pas référence à l’anus de Donald Trump »

wow, hilarant

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. SI VOUS AVEZ BESOIN D'AIDE, CONSULTEZ ALCOOL INFO SERVICE