Skøll Tuborg

BlondeAromatiséeStrong LagerFranceFond de chiotteFiltréeIndustrielle
6,0 % vol | Canette aluminium 50 cl | Prix constaté : 3,68€/L | Grande surface
Publié le 23/06/2017, par Mathieu

Cher journal, depuis quelques jours d’étranges choses se passent. Je crois que l’on me veut du mal. D’abord, ce sont tous mes décapsuleurs qui ont disparu. Le lendemain, j’ai découvert le cadavre d’une Heineken sur le pas de ma porte. Aujourd’hui, c’est dans mon frigo qu’il a frappé. Trônant au milieu du compartiment principal, à côté du fromage râpé, une canette en aluminium flanquée d’un petit mot : “À ta santé”. Au travers des gouttelettes de condensation, on peut lire les lettres suivantes : S – K – Ø – L – L.
On veut ma mort.


Bravant le danger et loin de me laisser impressionner, je dégoupille l’objet certainement piégé et verse son contenu. La mousse est blanche et conséquente, les bulles très présentes et le breuvage arbore une robe dorée, évoquant les pires problèmes rénaux.


Plein de défi pour mon mystérieux agresseur, j’entame la dégustation. J’approche mon nez du verre : ça sent le sucre, l’arôme citron et vaguement la vodka. Rien de plus.
Je goûte, c’est pire encore. La Skøll c’est : du sucre, du sucre, du sucre, avec un peu de sucre. Je sens déjà ma pression artérielle augmenter. À deux doigts du sugar rush, je distingue enfin cet arôme artificiel de citron senti précédemment. Hélas, le tout est très vite emporté par celui de la pseudo-vodka, trop prégnant, et par une finale très alcoolisée. Une forte note d’éthanol certainement là pour nous donner la sensation que l’immondice est réellement composée de vodka scandinave, alors qu’il ne s’agit que d’une pauvre strong lager malmenée par des inconscients.


Titubant, j’achève la canette de 50cl en grimaçant. Cette fois je suis certain qu’il s’agissait d’une tentative d’assassinat. J’ignore encore qui il est mais il ne m’aura pas eu, pas cette fois.




Verdict

Commise par la brasserie Kronenbourg, qui n’en est pas à son coup d’essai quand il s’agit de passer nos palais à la javel, la Skøll est vendue en tant que “bière aromatisée”. Soit. Nous l’avons donc jugée comme telle. Dans les faits il s’agit plutôt d’un ignoble soda alcoolisé, sans finesse ni intérêt. Allez, un demi-point pour le packaging.

notre note
0.5
/5
Top Beer
votre note*
1.9
/5
* Note moyenne sur 53
avis visiteurs.

Vous connaissez cette bière ? Notez-la avec nous !

1 chope2 chopes3 chopes4 chopes5 chopes


Envie de réagir ? N'hésitez pas à laisser un petit commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Doric

Infâme.
Un gout de produit vaisselle.

Ypp

J’ai eu l’insigne honneur de la goûter sur un Printemps de Bourges, en dégustation gratuite « découverte ». J’ai quand même hésité à demander de l’argent en dédommagement.

Mrianou

0/5
Il est temps de combattre ces infâmes « bières cocktail » qui déforme le palais des consommateurs lambda ne faisant ensuite plus l’effort d’aller chercher autre chose.

Fifix

Ce n’est pas une bière au sens noble du terme, mais elle reste bien rafraîchissante en plein cagnard, surtout quand l’alternative à proximité est pire (merci le Hellfest qui prévoit des hectolitres de Kro mais ne fait pas gaffe aux stocks de Grim). 2/5 pour avoir au moins réussi à faire mieux que la Kro.

Superphoenix

Il n’y a des fois que ça dans les festivals… Et pas moyen de au moins devenir bourré avec, une horreur.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. SI VOUS AVEZ BESOIN D'AIDE, CONSULTEZ ALCOOL INFO SERVICE