Lindemans Faro

AmbréeFaroLambicBelgiqueFiltréeIndustrielleVegan
4,5 % vol | Bouteille verre 25 cl | Prix constaté : 5.88€/L | Grande surface
Publié le 29/06/2017, par Mathieu

Lindemans FaroLancer Top Beer à la suite d’une vague de chaleur a été la meilleure idée que nous ayons eu. Tous ces lecteurs, la sueur au front et la gorge sèche, qui se ruent sur les rayonnages de bibines après lecture du site, c’était grandiose. Je tiens ainsi à remercier tous ceux qui ont rendu cette opération possible : Jean-Michel de la compta, qui a encore cassé la clim, M.Trump pour sa politique efficace en matière de réchauffement climatique et bien entendu la Mairie de Paris, dont les accords de la COP 21 ont permis de maintenir la surprise jusqu’au bout. Par contre, aucune nouvelle du gros chèque promis par Brasseurs de France.


En attendant, et parce qu’il faut bien aller de l’avant avant de pouvoir remplir sa piscine d’imperial stout, ouvrons ensemble un faro de Lindemans. Oui, je dis un faro car sinon je vais avoir la moitié de la Belgique devant la porte avec des fourches et des torches. Le faro donc, dans sa forme actuelle, est une bière obtenue à partir de la deuxième fermentation d’un lambic auquel on a ajouté du sucre candi. Afin d’en permettre l’embouteillage et le stockage sans risquer de transformer la moindre cave à bière en remake d’AZF, la brasserie Lindemans pasteurise son faro, histoire de calmer des levures un brin pétomanes.


A ce stade de l’article je me dois de prévenir les personnes n’ayant jamais goûté un faro, une gueuze ou de manière plus générale un lambic. Ici s’ouvre à vous une nouvelle dimension brassicole. De par les ingrédients utilisés et les processus de brassage, vous ne rencontrerez pas les marqueurs gustatifs habituels d’une bière. Le malt se fait discret, et l’amertume est considérablement atténuée par l’usage de houblons vieux. Aussi je ne saurais que trop vous conseiller d’essayer un lambic, à plus forte raison si vous pensez ne pas aimer la bière (merci à vous de me lire d’ailleurs, c’est sympa).


Dans le verre, le faro Lindemans présente une robe orangée aux nuances de caramel avec une mousse ocre très discrète. Si on s’approche, on peut sentir des notes aigre-douces, boisées, légèrement sucrées. En bouche même topo, un aigre-doux maîtrisé évoquant le vieux cidre. Le tout est très doux, avec des arômes de fruits confits. La fin de bouche est très agréable, acidulée même, quoique un brin sucrée.




Verdict

Le faro Lindemans n’est certainement pas le meilleur faro du marché, surtout comparé aux anciennes maisons qui perpétuent les méthodes traditionnelles. Il est cependant de bonne facture et a pour lui l’avantage d’être transportable et entreposable, ce qui en fait à ma connaissance le seul représentant du genre disponible facilement en grande surface, de plus à un prix très raisonnable. Une parfaite porte d’entrée vers ce style de bière, et peut-être une révélation pour certains.

notre note
4
/5
votre note*
4
/5
* Note moyenne sur 26
avis visiteurs.

Vous connaissez cette bière ? Notez-la avec nous !

1 chope2 chopes3 chopes4 chopes5 chopes


Envie de réagir ? N'hésitez pas à laisser un petit commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bonorenof

Merci pour l’explication sur les problèmes de conservation/transport de la Faro, ça explique pourquoi on en trouve pas plus sur le marché malgré son goût très attirant auprès des néophytes.

Niebelungen

Merci pour la découverte je ne connaissait pas les lambic.
Le verdict est assez mitigé car le gout est tellement particulier et à 1000 lieux d’une bière classique que j’ai du mal à la juger sur les mêmes critères. Trop sucré et acide à mon gout il en reste que fraiche elle se savoure avec un grand plaisir, mais un plaisir plus proche d’un soda que d’une bière à déguster.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. SI VOUS AVEZ BESOIN D'AIDE, CONSULTEZ ALCOOL INFO SERVICE