La Goudale IPA

AmbréeIndia Pale AleFranceFiltréeIndustrielleVegan
7,2 % vol | Bouteille verre 33 cl | Prix constaté : 5,55€/L | Grande surface
Publié le 27/02/2018, par Mathieu

La Goudale IPA

Le front appuyé contre une des baies vitrées du croiseur de la Résistance, Poe regardait l’espace et le temps défiler dans les brumes bleutées de l’hyperespace. Le vaisseau ronflait d’un discret vibrement sourd et au bout du corridor une console bipait à intervalles régulières. Il frissonna. Finn vint poser son blouson sur les épaules du pilote.

« L’Amiral Ackbar a baissé la température, dit Poe sans se retourner. Pour économiser du carburant. »

Finn enlaça le capitaine et posa la tête sur son épaule. Le parfum boisé de ses cheveux lui rappela les forêts de Takodana. Il lui chuchota à l’oreille.

« Alors, peut-être que je saurais la faire remonter. »


Rassurez-vous, vous êtes bien sur le bon site, et non, je ne me suis pas trompé de fichier texte. Mais, craignant que cet article s’avère aussi ennuyeux que la dégustation qui l’a précédée, j’ai décidé de glisser subrepticement dans mon texte des extraits de fan fictions afin d’en pimenter la lecture. Vous pensez que j’exagère ?


Produite par Les Brasseurs de Gayant, un établissement fondé en 1919 par la réunion de quatre brasseurs de Douai,  La Goudale, bière emblématique de la brasserie, est lancée en 1994. Depuis le rachat de l’entreprise en 2010 par André Pecqueur (déjà propriétaire de la brasserie de Saint-Omer), cette bière de garde s’est vue déclinée en plusieurs versions, notamment afin de monter en gamme. Dernière variation en date, La Goudale IPA est arrivée dans les rayons en mars 2016.


Il faut dire que depuis quelques années, la mode des IPA ne cesse de déferler sur le monde brassicole français. Si les micro-brasseries et brasseurs artisanaux ont su saisir la balle au bond et profiter de cet engouement pour exploser, les industriels ont raté le coche. Ce n’est qu’une fois leurs parts de marchés attaquées sur le segment des “bières spéciales” que les mastodontes des rayons se sont réveillés, chacun essayant de rattraper le coup avec une déclinaison estampillée “IPA” de leur lavasse habituelle.


Kylo mit ses lunettes. Même si l’équipage était au courant depuis des mois, le Général semblait tout ignorer de son identité secrète. Pourtant, c’est sous cette dernière qu’il le convoquait aujourd’hui. Le Chevalier de Ren rajusta sa perruque et entra. Les quartiers du Général Hux étaient austères. De sombres tentures venaient atténuer des lumières déjà tamisées. Une voix s’éleva d’un coin de la pièce.
« Déclinez votre identité soldat, ordonna Armitage Hux en sortant de la pénombre.
— Matt, Technicien Radar mon général, hésita Kylo, craignant d’avoir été démasqué.
— J’ai déjà beaucoup entendu parler de vous, fit le Général en s’approchant. D’après vos responsables, il semblerait que vous soyez capable de réparer tout ou presque.
— Je, oui, c’est possible, bafouilla Kylo, certain d’avoir été percé à jour.
Le Général s’approcha et le fixa d’un regard sans remords.
— Dans ce cas pensez-vous pouvoir réparer mon coeur Matt, technicien radar ?»


La Goudale IPA présente une robe ambrée parfaitement limpide, agrémentée d’un col de mousse beige disparate. Le nez est terriblement discret, pour ainsi dire absent, avec des arômes de levures et de malts. Le houblon y est à peine perceptible, apparaissant tel d’infimes notes fleuries.
L’attaque est légèrement ronde, avec des saveurs principalement maltées et un corps aqueux. Rapidement, une puissante amertume très sèche vient prendre le dessus, accompagnée d’un désagréable goût de métal. La fin de bouche s’avère pire encore, âpre, astringente, sèche, avec une longueur en bouche qu’on aurait aimé plus courte tant elle est insupportable. Où sont passé les houblons ? Aucune idée, par contre j’ai une fanfic sur Luke et Yoda si ça vous dit.

 




Verdict

La Goudale IPA n’est pas une mauvaise bière. Ce n’est pas non plus une mauvaise IPA puisque ce n’est pas une IPA tout court. La Goudale IPA est un mauvais produit marketing uniquement conçu pour capter un public friand de ce type de bière et qui échoue lamentablement dans sa tâche. Elle manque d’équilibre, de subtilité, d’arômes, de saveurs, et les gens qui l’ont créé n’ont certainement jamais bu une IPA de leur vie. C’est une bière sans âme et sans intérêt. Passez votre chemin, on trouve de réelles IPA meilleures et pour moins cher que ça.

notre note
2
/5
votre note*
2.2
/5
* Note moyenne sur 5
avis visiteurs.

Cet article a été rendu possible grâce au don de Albin. Merci !

Vous connaissez cette bière ? Notez-la avec nous !

1 chope2 chopes3 chopes4 chopes5 chopes


Et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Amélie

Bonjour, je découvre juste ce site, je pense y passer qqes temps
Sais tu qu’il existe deux versions de la goudale IPA ? L’une IPA en vert (celle que tu as testé) et l’autre IPA en orange.
C’est pas les mêmes houblons (de tête je ne me souviens plus lesquels), et la orange est parait il meilleur 😉

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. SI VOUS AVEZ BESOIN D'AIDE, CONSULTEZ ALCOOL INFO SERVICE