Kerblei Blonde des Sept-Îles

BlondeBlonde AleFranceMicro-brasserieNon-filtrée
5 % vol | Bouteille verre 33 cl | Prix constaté : 8,48€/L | Boutique spécialisée et vente directe
Publié le 03/08/2018, par Mathieu

Kerblei Blondes des Sept Îles
Le problème quand on tente de combiner beer trip et vacances familiales, c’est de parvenir à contenter tout le monde. Hors de question de s’arrêter tous les quinze kilomètres en traînant de force la petite famille derrière soi pour visiter une brasserie par-ci, une cave à bières par-là où – oh attends tu as vu ce bar ? Alors on réfléchit. On étudie la région, les itinéraires, les endroits où il y a des choses à voir, et ceux où il y a des choses à boire. Si les deux coïncident, c’est gagné.


Ainsi, nous nous sommes retrouvés à Baden, vaste localité à vingt minutes de Vannes, bordant le golf du Morbihan et faisant face à l’Île-aux-Moines. C’est ici que s’est installé Yoann Le Cerf il y a quelques années avec sa micro-brasserie fondée en 2012, Kerblei. Après des études de préparateur en pharmacie, Yoann rejoint une cidrerie où il y découvre la fermentation et l’envie de créer sa propre brasserie. Loin de vouloir s’exporter, il distribue sa production dans un rayon de trente kilomètres autour de la brasserie, voire au marché local, et réalisent ponctuellement des brassins spéciaux pour les bars et restaurant du cru. Il collabore également à l’occasion avec les artisans locaux, notamment un artisan fromager qui réalise un fromage à la Kerblei brune (que je recommande par ailleurs).


La Blonde des Sept-Îles est quant à elle une blonde ale, titrant à 5° et affichant une magnifique robe trouble d’un blond foncé tirant sur le jus de pomme. Au nez on décèle une agréable pointe de levure derrière le malt et les céréales, bien présents. Mais une fois goûtée, ça se complique. L’attaque est étrange pour une blonde, un peu aigre. Les céréales prennent ensuite le relais ainsi que le malt, mais un petit côté vineux, cidreux pour ainsi dire, persiste. La fin de bouche reste dans cette dynamique aigrelette, accompagnée d’une légère amertume. Me voilà gros-jean comme devant et passablement déçu.




Verdict

La Blonde des Sept-Îles partait bien avec une très belle robe et un nez simple mais agréable. Hélas les choses ne sont pas aussi simples au niveau gustatif. Sans être imbuvable, cette bière propose une approche très curieuse pour une bière simplement estampillée “blonde” qui aurait gagnée à être plus claire sur ses intentions. Si un faux goût peut parfois arriver, surtout dans une production artisanale, il m’était impossible ici de trancher entre défaut de production et volonté du brasseur. Je vous laisserais vous faire votre propre opinion.

notre note
2
/5
votre note*
4.5
/5
* Note moyenne sur 2
avis visiteurs.

Vous connaissez cette bière ? Notez-la avec nous !

1 chope2 chopes3 chopes4 chopes5 chopes


Envie de réagir ? N'hésitez pas à laisser un petit commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas G.

Suis Belge, donc je m’y connais un petit peu en bière! J’ai découvert la Keirblei servie dans le camping de Baden. A côté des grimbergen, leffes et autres imbuvables kronenbourg, mon choix a ete vite fait: j’ai bu de la Kerblei pendant 10 jours! Et bien je la trouve délicieuse! Je n’ai bu que de la blonde et de l’ambree. Cette dernière ressemble plus a un stout qu’a une ambrée mais j’aime le stout et l’ambree donc ca me va. Longue vie a la Kerblei!

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. SI VOUS AVEZ BESOIN D'AIDE, CONSULTEZ ALCOOL INFO SERVICE